Les Ruettes de Saint-Suliac

Se perdre dans le labyrinthe de l’un des Plus Beaux Villages de France.

Flâneries à Saint-Su ! 

A Saint-Suliac, on abandonne sa monture, on déambule dans les ruettes, on s’imprègne des points de vues, de ce village aux multiples panoramas. Visite à pied obligatoire afin d’apprécier au mieux l’atmosphère du village classé « Plus Beaux Villages de France » depuis 1999.

Au gré des ruettes, l’harmonie bucolique qui ressort de ces vieilles pierres, vous enveloppe dans une atmosphère entre terre et mer ! Riche en légendes et marqué par le culte marial !
Oui ici, à Saint-Suliac, ce sont des ruettes et non des rues, ruelles, avenue, ou boulevard. L’architecture spécifique de ce village, nous emmène à travers ces ruettes et nous invite à la flânerie.

Info culture : Notre cher Victor Hugo, faisait référence à des ruettes exiguës dans son livre « L’homme qui rit » en 1869.

La bonne idée :

se perdre dans le dédale des ruettes, un véritable labyrinthe vous attend mais pas d’inquiétude vous ne rencontrerez pas le Minotaure ! Mais vous rencontrez surement la Vierge.

©aLamoureux - intérieur église - Saint-Suliac

Point de départ : 

L’église, l’une des plus anciennes de Bretagne. C’est ici, que le moine Gallois, Suliau, a fondé la ville au 6ème siècle, en 560. Une église au cœur du village, entourée par son vieux cimetière et son enclos paroissial. Une pause s’impose à l’intérieur de l’église, pour observer les vitraux, les nombreuses œuvres dédiées au patrimoine maritime. Un vitrail attirera votre attention, datant de 1908, il illustre une procession de marin partant pour Terre-Neuve, les visages sont ceux de réels marins Suliaçais. Vous pourrez vous recueillir sur le tombeau de Suliac le moine gallois, sur le mur de l’église une inscription vous indique l’emplacement exact.

En ressortant, de l’église, prenez la direction de l’enclos paroissial, derrière l’église, cela vous mènera vers les maisons de Saint-Suliac, sur le chemin ces maisons vous offrent une fenêtre avec vue sur la Rance.

Instant Panorama

Deuxième étape, les petits puits :

Prenez la ruette des petits puits, vous allez vous engouffrer entre les murs et découvrir le port de Saint-Suliac, la vue sur la Rance.

Info légende : au bout de la rue un puits datant du 17ème siècle, qui a donné son nom à la ruette. Une légende indique que le puits était truqué et qu’il donnait accès à un souterrain menant vers l’église et les rues environnantes.

Troisième étape, le Port de Saint-Suliac :

A gauche, les activités nautiques, et la route vers le Mont-Garrot, et sur la droite, on observe au loin l’oratoire de la Vierge de Grainfollet et la cale. Le port de Saint-Suliac est un lieu marquant du village. S’assoir sur les bancs et observer la Rance paisible, les petits bateaux qui se reposent, un incontournable de votre visite.  
Certains petits bateaux font partie de l’histoire maritime de Saint-Suliac, les Doris qui servaient à la pêche à la morue. Avec un équipage de 2 hommes, les doris servaient à poser et relever les lignes. Et également, la Chippe, bateau traditionnel qui servait à la pêche aux lançons dans l’estuaire de la Rance ou sur les bancs de sable de Dinard et Saint-Malo.

Info locale : Vous pourrez observer la Chippe Maria, réplique de cette embarcation traditionnelle au port de Saint-Suliac.

Instant Panorama

Quatrième étape, le culte Marial :

Plusieurs lieux dédiés au culte marial sont remarquables à Saint-Suliac : la Vierge de la Bosse, les niches à vierge sur les maisons et l’Oratoire de Grainfollet ! 
L’Oratoire de Grainfollet : Sanctuaire dédié à la vierge Marie.

Info « On dit » : On raconte qu'en 1874, les pêcheurs partant en campagne firent un vœu : si tous revenaient saufs, ils construiraient un sanctuaire en l'honneur de la Vierge à l’ endroit où leurs femmes attendaient l'arrivée des bateaux. Il fallut attendre 20 ans pour qu'en 1894 enfin, tous reviennent et s'acquittent de cette promesse. Ils construisirent cet oratoire en quartz du Mont-Garrot.

De nos jours, à chaque 15 août, le lieu fait l’objet d’une procession qui monte jusqu’à Grainfollet.

Instant Panorama

Info préhistoire : Sous cet oratoire un site paléolithique regroupant plus de 6000 objets archéologiques taillés. Des os et des dents prouvent la présence de Mammouths.  On aurait pu rencontrer Manny, le mammouth de l’Age de glace.

Depuis l’Oratoire de Grainfollet, vous pouvez regagner le village par les ruettes, votre déambulation vous mènera jusqu’à la Vierge de la Bosse appelée aussi « Vierge des marins » rappelant la Vierge de Notre Dame de Lourdes, inaugurée en 1908 et posée sur un monticule rocailleux en quartz du Mont-Garrot.

Dernière étape, les maisons :

Les plus anciennes datent du 17ème siècle. Marquées par la vie du village, leurs noms, les portes d’entrée arrondies, les filets de pêche sur les façades tout cela provient des activités suliaçaises. Village de marins, pêcheurs et agriculteurs.

Rendez-vous à :

  • La Grande Ruchée, son nom provient du bruit occasionné par les nombreux métiers à tisser.
  • A l’Impasse des châteaux, porte ancienne avec une forme originale qui facilitait le passage des tonneaux.
  • Et rue des Besniers, nom d’une ancienne manufacture où on tissait le lin cultivé à Saint-Suliac.

Attention attention, n’oubliez pas de lever la tête pour observer les pierres sculptées, les petites têtes sur les coins des maisons.

L’âme de Saint-Suliac, est marquée par des événements. Saint-Suliac Autrefois, la fête des Doris, le marché de Noël, Saint-Suliac en peinture… Ambiance fête de village garantie ! Où tradition et folklores sont au rendez-vous !