-A +A

Poissons, coquillages et crustacés

Les délices de la mer s'invitent à votre table

Vous rêvez d’un bon plateau de fruits de mer ? À Saint-Malo Baie du Mont-Saint-Michel les coquillages, huîtres, crabes et autres fruits de mer font partie des souvenirs de vacances.

La pêche

Tout Breton a dans sa famille ou son entourage un marin-pêcheur ou un adepte de la pêche à pied. Parce que la mer nous offre de quoi se nourrir, apprenons à en recueillir les fruits, tout en respectant la maille, afin d’assurer la pérennité de ce jardin d’Éden.

La pêche en mer

Que diriez-vous de pêcher votre poisson vous-même ? Partez en mer ou en eau douce avec un guide de pêche professionnel et découvrez les plaisirs de la pêche en bord de mer ou sur un bateau. 

Amateurs de poissons, vous trouverez un large choix de produits issus de la pêche du jour sur les bancs du marché : sole, lieu jaune, turbot ou limande. Les chalutiers malouins partant pêcher dans le Grand Nord, reviendront avec du cabillaud et de l’églefin. Dégustez-les agrémentés de sauces raffinées comme la sauce au beurre blanc ou à base de beurre et de crème fraîche mélangés à du vin blanc.

La pêche à pied

Profitez de la marée basse pour découvrir l’estran et rapporter quelques coquillages que vous pourrez savourer à l’apéritif : coques, palourdes, bigorneaux, couteaux… Soyez vigilant et ne partez pas au hasard. La pêche à pied est réglementée, elle ne s’improvise pas !

Pour votre santé, mieux vaut consulter le site de l'Agence Régionale de la Santé qui renseigne sur les plages où la pêche à pied est déconseillée et interdite. 
La taille et la quantité de coquillages prélévée doit également être respectées afin de conserver la ressource et que la pêche à pied puisse durer ! 

Cueillette responsable

Vivez au rythme des marées et partez à la pêche à pied, en famille ou entre amis ! Participez à la preservation de la faune et de la flore qui nous entoure et pêchez responsable en triant au fur et à mesure les espèces que vous recoltez !

  • respectez la taille minimum et quotas requis en fonction des espèces
  • ré-enfouissez les coquillages trop petits pour les protéger des prédateurs
  • relâchez les femelles des crustacés portant des oeufs
  • ne ramassez que la quantité de coquillages que vous voulez consommer
  • replacez les cailloux et le goémon pour préserver le milieu de vie des espèces

Avant de partir à la pêche ... 

  • regarder la météo et l'heure de marée basse
  • remonter 30 à 45 minutes au plus tartd après la basse mer
  • consulter l'ARS, IFREMER ou la mairie pour s'informer des risques sanitaires
  • n'oubliez pas votre outil de mesure (en vente à l'accueil de l'Office de Tourisme de Saint-Malo)
  • ne pas partir seul
  • faire attention aux risques d'encerclement quand la mer remonte
  • emportez un téléphone portable (secours 112 ou 196)

Pour tous renseignements : Délégation à la Mer et au Littoral au 02 90 57 40 20. 

Espèces

Tailles minimales/Poids

COQUILLAGES

Bulot (Buccinum undatum)

4,5 cm

Coque (Cerastoderma edule)

3 cm

Coquille St Jacques (Pecten maximus)

11 cm

Couteau (Ensis spp)

10 cm

Huitre creuse (Crassostea gigas)

5 cm

Huitre plate (Ostrea edulis)

6 cm

Moule (Mytilus edulis)

4 cm

Ormeau (Haliotis tuberculata)

9 cm

Palourde

4 cm

Pétoncle (Chlamys spp)

4 cm

Praire (Venus verrucosa)

4,3 cm

ECHINODERMES

Oursin (Paracentrotus)

5,5 cm piquants exclus

CEPHALOPODES

Poulpe (Octopus vulgaris)

750 grammes

CRUSTACES

Araignée de mer (Moja brachydactyla)

12 cm

Crevette bouquet (Palaemon serratus)

5 cm

Crevette (autres que bouquet)

3 cm

Etrille (Polybius henslowi et Necora puber)

6,5 cm

Homard (Homarus gammarus)

8,7 cm

Langouste rouge, rose (Palinurus spp)

11 cm

Langoustine (Nephrops norvegicus)

9 cm

Tourteau (Cancer pagurus)

14 cm et 13 cm au Sud du 48ème parallèle

 

Et si vous rapportiez quelques algues dans votre panier ? La cueillette d’algues de rive est une pratique ancestrale un peu oubliée mais qui revient aujourd’hui à la mode. La récolte se pratique à pied sur l’estran, à marée basse, à partir d’un coefficient de 70. Mais attention il s'agit bien d'une cueillette et non d'un arrachage. La laitue de mer et le nori font partie des algues alimentaires les plus populaires.

Comment cueillir les algues ? 

  • ne pas totalement récolter l'algue : laisser le crampon et un morceau de chaque algue pour permettre la repousse de l'algue
  • ne pas arracher l'algue : couper les algues au couteau plutôt qu'à la faucille pour mieux contrôler la lngueur de l'algue laissée sur le rocher
  • ne pas déplacer ou retourner les rochers : les espèces qui vivent dessus ou dessous sont différentes et le retournement des rochers peut provoquer la mort d'un tiers d'entre elles. 
  • ne pas racler le rocher avec un outil : car cela peut stopper le cylce de production d'une algue
  • ne pas récolter les algues échouées : recolter des algues fixées

Les bons gestes à adopter pour la pêche à pied

  • ne pêchez que ce que vous consommerez
  • respecter les zones de pêches autorisées (plages)
  • respecter les tailles et les quantités autorisées (se référer à l'arrêté en vigueur)
  • préserver le milieu marin (en remettant en place les cailloux retournés, en rebouchant les trous, en utilisant les outils autorisés ...). 

Les outils autorisés : 

  • la binette, composée d'une lame rectangulaire de 10 cm de longueur maximum et 15 cm de largeur maximum. 
  • le couteau, 20 cm maximum de longueur (manche compris)
  • le couteau à palourdes
  • le croc ou crochet, d'une longueur maximale de 150 cm (tout compris)
  • la cuillère 
  • la gouge à couteaux
  • le marteau et le burin 
  • l'epuisette, filet rond ou ovale monté sur manche. Maillage minimal de 16 mm étiré (8mm de côté), et de 8 mm étiré (4mm de côté) pour la pêche du bouquet et de la crevette grise. 
  • la fourche
  • la grappin à oursins
  • la griffe, avec au plus 4 dents d'une longueur de 10 cm maximum
  • le râteau, non grillagé, sans poche, d'une largeur de 30 cm maximum et de dents d'une longueur de 10 cm maximum.

Un peu d'histoire culinaire...

La Bretagne est particulièrement célèbre pour ses coquilles Saint-Jacques et ses huîtres de Cancale. Mais le roi de la table bretonne reste le homard à l’armoricaine, connu dans le monde entier sous l’appellation « homard à l’américaine ». En effet, la recette aurait été inventée dans un restaurant parisien à la demande d’un américain. Il se prépare avec une sauce à base de crème fraîche, vin blanc, tomates et échalottes.

En été, c’est la meilleure saison pour manger des moules. Les moules cultivées dans la baie du Mont-Saint-Michel sont des moules de Bouchot. Cette technique d’élevage, inventée par un irlandais au 13ème siècle, consiste à recueillir le naissain sur des cordes qui seront ensuite enroulées autour de pieux en bois.

La culture de la moule dure environ une année. La récolte commence mi-juin. De nombreuses recettes permettent de savourer les moules : moules marinières au vin blanc, mouclade à la crème et au curry, cocotte de moules à la bière …