à Saint-MaloAccédez aux forts et aux îlotsAttention aux marées !

Accédez aux forts et aux îlots

Saint-Malo, la ville des corsaires, est protégée par des fortifications maritimes des plus extraordinaires, dessinées par Vauban à la fin du 17ème siècle. à la Bretagne romantique et ses forteresses médiévales il n’y a qu’un pas. Nous vous invitons à plonger à la découverte de quelques-uns des plus beaux chefs d’œuvre du génie humain.

Vauban et les fortifications maritimes

Les postes avancés sont nombreux autour de Saint-Malo. Afin de défendre le royaume des invasions anglaises et hollandaises, Louis XIV confia à Vauban la protection des côtes françaises. Mais celui qui exécuta les travaux n’est autre que Garangeau, nommé par Vauban « ingénieur en chef et directeur des fortifications de Saint-Malo ». Les citadelles construites sur des rochers au milieu de la mer témoignent du génie militaire des ingénieurs du roi soleil.

Afin de protéger la ville, la Baie de Saint-Malo a été fortifiée dès le 17ème siècle. Garangeau édifia d’après les plans de Vauban (architecte en chef du roi Louis XIV) les 4 forts des îlots du large rendant ainsi imprenables les entrées du port.

Le fort national, au pied des remparts

C’est sur le rocher de l’Islet que s’appuie le Fort National appelé Fort Royal au temps de Louis XIV. Construit en 1689 par Garangeau, selon les plans de Vauban, il protégeait les remparts de la cité corsaire. Vous y accéderez à pied à marée basse.

Si vous apercevez le drapeau français hissé sur le fort, c’est que le site est ouvert à la visite !

Le fort du Petit-Bé

Plus confidentiel, le fort du Petit-Bé, blotti derrière l’île du Grand-Bé est achevé en 1707, à la mort de Vauban. Il est aujourd’hui restauré par un particulier, passionné par les fortifications maritimes. L’accès peut se faire à pied ou en bateau-passeur selon la marée. Il faut donc être prudent et s’informer de l’heure de marée basse du jour avant de s’engager. Pour cela, prenez l’heure de référence et calculez 1h30 avant, 1h30 après. Cela vous donne votre fenêtre d’accès. Les visites sont possibles tout au long de l’année.

Le fort de la Conchée, au large de Saint-Malo

Plus loin, à quatre kilomètres du rivage, face à la grande plage de Rochebonne, se trouve le fort de la Conchée. Ce fort-navire de 65 mètres de long sur 32 mètres de large comptait une garnison de 200 hommes. Il appartient depuis 1989 à l’association La Compagnie du Fort de la Conchée qui a déjà restauré plus de 80% de l’édifice. Compte-tenu des difficultés d’accès, le fort n’est ouvert au public que deux jours par an pour les Journées du Patrimoine. À défaut, profitez d’une visite virtuelle du Fort de la Conchée proposée sur le site Internet du monument.

L’association des amis du Fort de la Conchée, propose des visites lors de grands événements, notamment les Journées Européennes du Patrimoine.

Lorsque la marée a toute son importance !

L’îlot du Grand Bé

Le Grand Bé, dernière demeure de Chateaubriand

Le Grand Bé est un îlot inhabité situé à quelques centaines de mètres au large des remparts de Saint-Malo. C’est ici, qu’est enterré, face à la mer, l’illustre écrivain romantique François-René de Chateaubriand. Le lieu procure également un panorama incroyable sur la cité corsaire.

Pour rejoindre le Grand Bé il faut faire attention aux marées. On ne peut y accéder que quelques heures par jour, à marée basse, en traversant la plage de Bon Secours. Pour ne pas se tromper, il faut se référer à l’heure de marée basse du jour et ajouter 1h30 avant et après cette heure de référence. Cela donne donc une fenêtre d’accès de 3 heures.

Consultez les horaires de marées, ici.

Le panorama depuis le Grand Bé

Du sommet de l’îlot, profitez du sublime panorama sur la Cité Corsaire. Prenez quelques instants pour admirer cette vue qui vous fera tout oublier …