Plongez dans l'histoire

Un territoire au patrimoine historique riche


Entre terre et mer, le territoire de Saint-Malo Baie du Mont-Saint-Michel regorge de témoignages de son passé. Entre belles pierres du moyen-âge, souvenirs des terre-neuvas et vieux gréements corsaires, les thématiques historiques se retrouvent dans chaque quartier. Voici quelques idées pour visiter tout en retraçant l’Histoire…


Saint-Malo la Cité Corsaire…


Missionnés par le roi durant près de 3 siècles, les corsaires de Saint-Malo témoignent du passé de la ville comme port de guerre. Parmi les corsaires, Robert Surcouf (1773-1827) et ses importantes prises de navires marchands. Pour vous immerger dans l’histoire des corsaires, vous pouvez :

  • Visiter Intra-Muros et passer devant la maison de Surcouf
  • Monter sur les remparts et regarder la statue de Surcouf
  • Longer les bassins du port et observer les divers vieux gréements qui sont à quai. 
  • Visiter la star des bassins : l’Etoile du Roy. Second plus grand navire traditionnel français après l’Hermione, l’Etoile du Roy, un 3 mâts carré de 46 mètres de long, véritable emblème du patrimoine historique corsaire, vous attend pour des visites et mises en scène. En 1746, le capitaine de ce navire appartenait à une riche famille d’armateurs malouins.
  • Visiter l’une des nombreuses Malouinières de l’agglomération de Saint-Malo. Anciennes maisons des corsaires et armateurs. 


Le patrimoine et les belles pierres


Dotés d’un patrimoine architectural d’inspiration Vauban, Saint-Malo et la Baie du Mont-Saint-Michel regorgent de décors patrimoniaux. Parmi les belles pierres, il y a :

  • Les remparts de Saint-Malo, véritable chef d’œuvre d’architecture d’inspiration Vauban. Vous pourrez alors surplomber la Baie de Saint-Malo et accéder à de nombreux panoramas. 
  • Visiter le quartier de Saint-Servan, second vieux quartier de Saint-Malo. C’est en effet au niveau de la cité d’Alet que furent construites les premières maisons de la ville de Saint-Malo. Les ruines de la cathédrale du diocèse d’Alet vous évoqueront cette époque moyenâgeuse. 

Pour vous orienter vers un patrimoine architectural religieux, vous pouvez : 

  • Visiter l’Abbaye du Tronchet, qui vous racontera l’histoire d’un ermite dont la foi attira les fidèles.
  • Le monastère du château du Beaufort, toujours habité par une communauté de religieuses jouant du Kora. Un instrument africain qu’elles utilisent durant les offices religieux.

Les terre-neuvas, une partie de l’Histoire récente de Saint-Malo et de son clos-poulet


Les terre-neuviers étaient des navires dont l'équipage, les terre-neuvas, se rendait tous les ans au large des côtes de Terre-Neuve, près du Canada, pour pratiquer la pêche à la morue, appelée aussi "la Grande Pêche". Pendant cinq siècles, cette pêche spécifique fut primordiale pour l'économie de nombreux ports anglais et français, car la morue est un poisson très consommé. Pour retracer l’histoire des terre-neuvas, nous vous conseillons :

  • La visite de la ville de Saint-Suliac, l'un des ®Plus Beaux Villages de France et véritable témoignage de la présence passée des terre-neuvas. Les maisons de pierre du centre-bourg sont pour la plupart ornées de filets de pêche pour rappeler cette époque.
  • Une balade sur le port de Saint-Suliac pour admirer la Chippe Maria, un ancien terre-neuvier utilisé à l'époque.
  • Visiter le musée des terre-neuvas
  • Passer devant l’édifice hommage érigé au niveau de la Porte de Dinan, dans le centre de Saint-Malo
  • Vous arrêter à l’Anse du Verger, située à Cancale, et où se trouve la Chapelle du Verger. Cette dernière, en plus d’être un bijou d’architecture, contient des centaines de plaques commémoratives et autres reliques témoignant du passage des terre-neuvas.


Les blockhaus et les traces de 1939-1945


Durant la seconde guerre mondiale, Saint-Malo et la Baie du Mont-Saint-Michel ne firent pas exception dans l’occupation allemande. Convoitées pour leurs situations, les côtes de la Baie du Saint-Malo furent investies et de nombreux Blockhaus témoignent de cette ancienne occupation. Quels sont les endroits où l’on peut observer des blockhaus ?

  • Le quartier de Saint-Servan avec la cité d’Alet. Le fort de la cité d’Alet abrite aujourd’hui un musée sur la seconde guerre mondiale. Autour de celui-ci, vous pourrez vous balader sur la côte et passer devant plusieurs blockhaus abimés par les tirs d’artillerie. De là, vous comprendrez que cet endroit stratégique surplombait Saint-Malo Intra-muros et son port.  
  • Observer ou approcher en vedette l’île de Cézembre, occupée et bombardée elle aussi durant la seconde Guerre Mondiale.
  • Vous balader de pointes et pointes sur la côte pour vous arrêter à la Pointe du Grouin, de la Varde, et du Meinga, où vous trouverez d’autres Blockhaus.


Pour en savoir plus sur l’histoire complète de Saint-Malo, rendez-vous sur le site grand public, dans la rubrique Histoire.


Votre interlocutrice à l'Office de Tourisme :

Lisa Fonlupt - Chargée de relation clientèle Groupes - groupe@saint-malo-tourisme.com