-A +A

La Baie du Mont-Saint-Michel

Les plus grandes marées d'Europe entrent en scène

Découvrez la majestueuse baie du Mont-Saint-Michel qui s’étend de Cancale à Granville sur près de 500 km2. Cet immense espace naturel maritime, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco, est situé à 15 kilomètres à l’est de Saint-Malo.

Un espace naturel entre terre et mer

La baie vous offre un paysage unique entre terre et mer, composé de sable, de polders et de marais. Le ciel lumineux qui l’entoure lui confère une atmosphère presque magique rappelant l’univers des contes de fée, notamment en hiver lorsque le marais revêt son manteau blanc.

Ici, le marnage est l’un des plus importants d’Europe, pouvant atteindre plus de quinze mètres en période de vives eaux, lorsque les coefficients sont supérieurs à 100. Vous pourrez vous initier facilement à la pêche à pied mais toujours en surveillant la mer qui peut remonter à la vitesse d’un cheval au galop !

L’espace est propice à la culture des coquillages. Elle se concentre essentiellement à l’ouest de la baie. On y trouve des parcs à huîtres mais aussi les fameux bouchots pour cultiver les moules.

Trois cours d’eau se jettent dans la baie, favorisant ainsi la formation d’un mascaret, lors des grandes marées d’équinoxe. Cette vague de cinquante centimètres de haut peut remonter plusieurs kilomètres dans les terres. Les kayakistes sont bien-sûr au rendez-vous à l’apparition du phénomène.

Les espèces protégées de la baie

La baie du Mont-Saint-Michel découvre à marée basse sur plusieurs dizaines de milliers d’hectares. Ce vaste écosystème est constitué de grèves, de vasières et de bancs de sable. Le site, d’importance internationale, abrite régulièrement plus de vingt mille oiseaux d’eau. On y compte cent trente espèces différentes. En hiver, vous pourrez admirer l’envol des oies bernaches au-dessus de l’estran.

Les mammifères marins se plaisent dans la baie. On y trouve une population résidente de phoque veau-marin et une population côtière de Grand dauphin. On aperçoit parfois des baleines qui transitent au large des côtes de la Manche.

La baie du Mont-Saint-Michel est aussi le terrain de jeu des moutons qui pâturent dans les herbus. Ces anciens espaces marins, recouverts quelques jours par an lors des grandes marées, offrent des pâturages côtiers dont l’herbe est imprégnée de sel. La salicorne et l’obione font partie des végétaux qui donnent ce goût salin à l’agneau de prés salés, si prisé des gastronomes.

Le Mont-Saint-Michel

La baie du Mont-Saint-Michel abrite deux îlots granitiques. Le plus célèbre est le Mont-Saint-Michel, situé à l’est de la baie, à 25 kilomètres de Cancale. Le second, moins connu est Tombelaine, à quelques kilomètres au nord du Mont. C’est une véritable réserve ornithologique ! L’important marnage de la baie vous permettra de l’atteindre à pied sec, lorsque la mer est basse.

Les pèlerinages vers l’abbaye du Mont-Saint-Michel ont commencé dès le Moyen-Âge avec la traversée des grèves. Les pèlerins et visiteurs empruntent de nos jours la digue facilitant l’accessibilité au site. Depuis quelques années, une passerelle sur pilotis, laissant passer l'eau en dessous, permet de rejoindre l’île du Mont-Saint-Michel, à tout moment de la journée !

Aujourd’hui, la traversée des grèves revient à la mode. Faites-vous accompagner d’un guide pour approcher le Mont et découvrir la baie sous un autre angle. Cette expérience insolite connaît de plus en plus de succès auprès des amateurs de tourisme de nature souhaitant approcher le Mont hors des sentiers battus.