Saint-Brieuc des Iffs

L'évêque Saint-Brieuc

Petite commune de la Bretagne Romantique, Saint-Brieuc des Iffs rassemble 353 Briochins et Briochines sur 829 hectares.
La paroisse tire son nom de l’évêque Saint-Brieuc, béatifié pour avoir apprivoisé des Loups, et des iffs, dont plusieurs exemplaires centenaires entourent l’église, au niveau de l’ancien enclos paroissial. 

Comme de nombreuses communes de la Bretagne Romantique, Saint-Brieuc des Iffs est occupée dès l’âge du Bronze, comme l’atteste la découverte de nombreux objets en 1891.

L’économie reposait autrefois sur la culture du chanvre, comme l’atteste de nombreux fours à chanvre et de nombreuses maisons de tisserands, mais aussi sur l’extraction de la pierre jusqu’en 1970.

La commune a été marquée par la seconde guerre mondiale.  Jean Nobilet, défenseur de la classe paysanne, rejoint le réseau de résistance « buckmaster » en 1943. Il accueille chez lui un officier britannique et organise le parachutage de 3 tonnes d’armes destinées à la résistance bretonne. La gestapo intervient et l’arrête ainsi que ses deux fils, ses ouvriers agricoles, l’officier anglais et son adjoint.  Les prisonniers sont conduits au camp de Mauthausen d’où seul un de ses fils reviendra. Décoré de la légion d’honneur à titre posthume, le monument aux morts inauguré en 1945 au chevet de l’église paroissiale rappelle le sacrifice de Jean Nobilet.

Patrimoine bâti

Cette église, de style roman date des 11ème ou 12ème siècles, mais n’a conservé de cette époque que le volume de la nef. De nombreuses périodes de travaux lui donnent son aspect actuel. A noter qu’elle est fermée au public et que le visiteur éventuel doit demander les clés à la mairie avant d’y pénétrer.

Les fours à pains, au nombre de 7 sur le territoire de la commune, sont encore en état de fonctionnement et servaient encore il y a peu à cuire les pains ou autres plats lors de la journée des fours à pains, petite fête locale qui rassemblait toute la population.

D’autre part, cette petite paroisse verte est traversée par de nombreux sentiers de randonnées, tel le GR37, sur lesquels on peut marcher ou courir, mais aussi pratiquer l’équitation ou le VTT.  Une manière bien agréable de découvrir les petits manoirs ou les calvaires nichés dans la campagne.

829 hectares - 353 habitants - Briochins et Briochines