Saint-Jouan-des-Guérets

Saint-Jouan signifie « Saint-Jean » & Des Guérets « terre labourée »

La naissance d'un village  

Habitée dès l’époque romaine comme l’atteste des fragments de poteries retrouvées sur place, ainsi que des portions de la voie romaine de Léhon à Aleth, c’est au 13ème siècle que le village agricole nait, sous l’impulsion du mythe fondateur de Saint-Budoc.

 

Fête des Doris de cale en cale

A bord d'un doris

Situé au bord de la Rance et voisin immédiat de Saint-Malo, le village de Saint-Jouan se tourne vers le large pour devenir une commune maritime. Au 16ème siècle, les Jouannais sont parmi les premiers marins à embarquer pour Terre-Neuve. A bord de leurs goélettes, ils embarquent les fameux doris indispensables pour la pêche à la morue. Chaque année, fin août, la célèbre fête des Doris de cale en cale célèbre ce patrimoine maritime.

 

Au rythme des marées ...

Au sud de la commune, les berges de la Rance forment une anse fluviale dans laquelle la mer pénètre à chaque marée. C’est sous l’impulsion de ces mouvements maritimes que le Moulin de Quinard voit le jour, ainsi que des dizaines d’autres moulins à marées tout au long de l’estuaire maritime de la Rance. On trouve mention de ce moulin dès le début du 19ème siècle. C’est l’envasement progressif de la Rance qui signera son arrêt définitif en 1924. Aujourd’hui témoin d’un petit patrimoine en voie de disparition, ce moulin offre un paysage plein de charme aux amateurs de randonnées pédestre et cyclo, nombreuses sur les berges de la Rance.  

Le circuit des moulins permet de découvrir les grèves qui se parent de plantes halophiles telles que les salicornes, l’obione et le statice.  

Aigrette garzette, héron cendré, cormoran et goéland argenté font le bonheur des passionnées de faune sauvage. L’ile aux Moines, une des trois îles jouannaises au milieu de l’estuaire est devenue une réserve naturelle  protégée qui abrite une colonie de sternes Pierregarin.

 

De belles pierres...

Le patrimoine jouannais se flatte également de posséder de nombreuses malouinières, dont la Plussinais et sa chapelle inscrite aux Monuments Historiques. Mais d’autres très belles demeures ayant appartenu à « ces Messieurs de Saint-Malo » sont visibles le long des sentiers de randonnée.

 

1 110 hectares - 2 733 habitants - Jouannais & Jouannaises