Saint-Benoit-des-Ondes

ou Sanctus Benedictus de la Marine

Saint-Benoit-des-Ondes ©PContin

Blottie derrière la digue de la Duchesse Anne

Saint-Benoit des Ondes s’étend le long de la route de la baie du Mont-Saint-Michel au cœur du Marais Blanc.  C’est au 12ème siècle, que naît Saint-Benoît des Ondes. La paroisse se nomme alors le prieuré de Sanctus Benedictus de la Marine, puis devient Sanctus Benedictus de Undis au 16ème siècle.

Comme ses voisines, Hirel et Vildé la Marine, elle est un ensemble disparate de hameaux de pêcheurs bâtis sur des dépôts coquilliers, ces bancs de sable et de coquilles nés de l’action des marées, des vents et des courants. Au 11ème siècle, Le Duc de Bretagne Alain entreprend la construction de la future digue de la Duchesse Anne sur le cordon dunaire qui sépare le marais de la mer.

Le village, abrité des flôts, reste malgré tout entouré par les marécages et des travaux d’assèchement sont entrepris pour réguler l’écoulement des eaux du marais vers la mer par un système de canaux et de vannes.

 

Une pêcherie traditionnelle

Une des spécificités de la baie du Mont Saint-Michel, également une rareté et la seule sur le territoire de l’agglomération, se découvre à marée basse à 3 ou 4 km du rivage, la pêcherie traditionnelle dite la « Pauvrette », encore en exploitation. Ces pièges à poissons, dont l’existence remonte à la préhistoire, font désormais partie du patrimoine et les techniques de pêche associées sont inscrites à l’Inventaire du Patrimoine Immatériel. Elles se composent de branches de bois tressées entre des pieux de chêne d’une longueur de 250 à 300 mètres, en forme d’entonnoir dont la pointe est tournée vers le large. Placées sur l’estran et immergée à marée haute, elles piègent le poisson à marée descendante.  

 

Le Belvédère des Ondes

Comme sa voisine Hirel, Saint-Benoit abrite également d’anciens moulins à vent. L’un d’eux attire l’attention : le Moulin de la Croix, du 18ème siècle, acquis par la commune en 2002 et transformé en œuvre d’art désormais connu sous le nom de Belvédère des Ondes. Idéalement situé sur la route touristique de la Baie du Mont-Saint-Michel, volontairement épuré, le moulin s’habille désormais d’une robe en acier Corten dont les courbes rappellent les ondulations marines. Il abrite une vaste terrasse panoramique en plein air.

 

 

292 hectares - 799 habitants - Bénédictins & Bénédictines