-A +A

La Pointe du Grouin et son « île aux oiseaux »

L’observatoire rocheux juste avant la Baie du Mont-Saint-Michel

"Entendrez-vous les hautes herbes brassées par le vent tout au long de cet éperon rocheux ? On raconte qu’il s’agit du plus beau panorama pour observer la côte en journée et les étoiles en soirée… Et pourquoi pas ?"

Toute une biodiversité pour éveiller les sens…

Ultime étape de la balade sur le GR®34 entre Saint-Malo et Cancale, la Pointe du Grouin marque la fin d’un périple naturel et rocheux se parcourant uniquement à pied. C’est par le sentier vallonné du Saussaye que l’on atteint la Pointe du Grouin. Promontoire rocheux le plus avancé d’Ille et Vilaine, on pourra y observer à gauche, le Cap Fréhel, et à droite, Granville et la Baie du Mont-Saint-Michel. Le regard dressé vers l’horizon, on distingue alors deux merveilles : à 25 kilomètres le Mont-Saint-Michel et plus au large les îles Chausey.

Un promontoire donc, digne des plus belles photographies. Le soir, le soleil embrase alors toute la côte, dévoilant une palette apaisante de couleurs pastelles.

De retour sur l’éperon rocheux, plusieurs sentiers traversent des pentes ornées de lichens et de fleurs sauvages. Avec un guide nature, on apprend alors à sentir et apprécier de nouveau les choses simples. On découvre alors que les gardiens de phare utilisaient la mauve marine, ou que le fenouil était à l’origine une plante sauvage. D’autres espèces floristiques encore, telle l’achillée millefeuille, se révèleront comme étant de formidables remèdes.

Avant le bout de la pointe, un restaurant permet de se sustenter le temps d’un repas. Dans son sillage, de très reconnaissables blocs de béton nous remémorent la position stratégique de ce lieu durant la seconde guerre mondiale. En leurs murs, des chauves-souris s’y abritent…  

L’île des landes refuge pour les oiseaux marins

S’il est des lieux magiques, l’île des Landes en fait alors partie. Inaccessible puisqu’entourée par la mer et protégée, les « gens du coin » la surnomme « l’île aux oiseaux ».

Cette réserve biologique créée par l’association Bretagne Vivante (aussi appelée Société pour l'étude et la protection de la nature en Bretagne) accueille la plus grande colonie d’oiseaux marins de Bretagne. Seuls les membres de l’association y débarquent une fois par an pour le comptage des espèces. Pour autant, il est tout à fait possible de les observer depuis la Pointe du Grouin, située à seulement 600 mètres. Des animateurs accueillent en été pour sensibiliser sur les différentes espèces d’oiseaux. Et en parlant d’oiseaux, quelles espèces sont observables ? Le grand cormoran est l’oiseau le plus emblématique du lieu. Il partage les falaises de l’île des Landes avec son cousin le cormoran huppé ou encore avec des tadornes de Belon, des huîtriers-pie et goélands argentés.

D’autres spécimens, bien plus merveilleux encore, passent régulièrement entre la pointe et l’île aux oiseaux. Sortant majestueusement de l’eau le temps d’un instant, des bancs de grands dauphins parcourent la Baie. On n’y croirait pas et pourtant, cela est chose commune entre Cancale et Saint-Malo !

Le Phare du Herpin, point de départ de la Route du Rhum

Gardien de la côte, le phare du Herpin est situé à quelques centaines de mètres la Pointe du Grouin. Symbolisant le début de la Baie du Mont-Saint-Michel, il devient ponctuellement le point de départ de la célèbre course nautique de la Route du Rhum.

"Tous les 4 ans, la tension est toujours la même. Un mélange d’émerveillement et d’excitation pour tous les curieux. Sur la pointe des pieds, chacun essai de voir le top départ en se frayant un chemin à travers la foule amassée sur la Pointe du Grouin. Le 4 novembre, une centaine de monocoques et multicoques s’engagent alors dans un périple jusqu’en Guadeloupe..."