-A +A

La Rance

Découvrir la rive droite de l'estuaire, de Saint-Malo à Hédé-Bazouges en passant par Saint-Suliac

Le fleuve côtier de la Rance, long d’une centaine de kilomètres offre une vallée propice au tourisme fluvial et à la randonnée. Le long de la rivière, le patrimoine bâti surprendra les amateurs de belles pierres.

Le barrage de la Rance

Autrefois sujette aux aléas des grandes marées, l’embouchure de la Rance est aujourd’hui barrée par les écluses de l'usine marémotrice. Elle exploite les ressources des fortes marées s'engouffrant dans son estuaire pour produire de l'électricité. Sa construction a permis de créer une route reliant Dinard à Saint-Malo et favorisé le développement du tourisme dans l’estuaire.

Un centre d’interprétation de l'usine marémotrice de la Rance est ouvert gratuitement au public. Le visiteur se retrouve immergé dans le monde de l'énergie. Une turbine à échelle grandeur nature, des bornes interactives, des maquettes, des vidéos participent à donner les clés de compréhension du fonctionnement de l’usine. Ne manquez pas la vue sur la salle des machines ! Un circuit extérieur permet de profiter du panorama offert sur l'estuaire et d’observer le passage des bateaux dans l'écluse.

La vallée de la Rance

Commencez votre circuit par le quartier de Saint-Servan, situé sur l’embouchure de l’estuaire. Admirez le point de vue depuis la tour Solidor, édifiée au 14ème siècle pour contrôler le trafic sur la Rance. Cette première rencontre avec la rivière côtier vous invite à poursuivre les chemins de l’estuaire.

Faites une halte au cimetière de bateaux situé sur les bords de Rance près du hameau de Quelmer. Ce lieu insolite est un site unique dans la région : des épaves de dernier échouage de chalutiers, cotres et autres caboteurs ont choisi ce havre reculé pour terminer leur voyage.

Saint-Suliac, classé parmi les Plus Beaux Village de France est l’un des fleurons de la vallée. Ce petit port pittoresque semble tout droit sorti d’une carte postale. Flâner dans les ruelles du village est la principale activité des voyageurs de passage. Montez jusqu’à l’oratoire de la Vierge de Grainfollet pour contempler la vue dominant la baie.

C’est à partir du Port Saint-Jean à La Ville-Ès-Nonais que la Rance estuarienne apparaît. Plus loin, l'écluse du Châtelier marquera la limite entre la Rance maritime, soumise aux marées et la Rance fluviale, où prédomine l’eau douce.

Les onze écluses

Le canal d'Ille-et-Rance est une voie fluviale navigable qui a été réalisée par la canalisation de l'Ille et dont l'extrémité sud rejoint dans Rennesla partir canalisée de la Vilaine. Les travaux débutèrent au printemps 1804 et se poursuivirent jusqu'en 1832. 
48 écluses, et donc le même nombre de maisons éclusières, permettent le passage des bateaux de plaisance, et parfois celui des péniches. On peut ainsi aller de Rennes jusqu'à Saint-Malo. 

A Hédé-Bazouges, au fil du canal d'Ille-et-Rance, nous pouvons compter onze écluses. Située à environ tous les 200 mètre. 

Les onze ouvrages, toujours en fonction, guident les bateaux de plaisance sur les ondes tranquilles du canal d'Ille-et-Rance. Si un bateau s'annonce, placez-vous dans l'alignement pour profiter de ce spectacle aquatique insolite. Et vous comprendez ainsi comment franchir une écluse. 

L'escalier d'écluses successives offre une dénivellation de 27 mètre, et une agréable promenade à pied ou à vélo, le long du chemin de halage. 

Le temps des éclusiers 

A chaque écluse est atribuée une maison éclusière, toutes de style napoléonien. Certaines de ces maisons sont encore habitées par des éclusiers ou éclusières, qui ont à leur charge le passage des plaisanciers. 

La Maison du canal d'Ille-et-Rance

Située au coeur du site des onze écluses, cette ancienne maison éclusière vous raconte deux siècels d'histoire fluviale. Au cours de la visite, vous découvrirez la vie des hommes qui ont construit et utilisé cet ouvrage remarquable. Des maquettes, des outils, mais également des archives vous feront entrer dans le quotidien de ceux qui ont travaillé sur le canal  : les mariniers et les éclusiers. 

Naviguer sur l’estuaire de la Rance

Quoi de plus dépaysant que de naviguer sur l’estuaire de la Rance !

Vous pourrez découvrir les bords de Rance de différentes manières. Des compagnies maritimes proposent des excursions en vedettes au départ de Saint-Malo ou de la Richardais. Profitez d’une balade d’une heure et demi ou d’une croisière de trois heures pour rejoindre la ville de Dinan. Il est possible de déjeuner ou de dîner sur un bateau-restaurant et prolonger votre promenade sur l’estuaire.

Le club nautique de Saint-Suliac propose des activités et sorties encadrées, en kayak de mer ou en stand up paddle. Vous y croiserez peut-être des dames en pirogue, sur leur dragon boat. Ce groupe de femme appelé les Pink Malova'a rame pour lutter contre le cancer du sein. Et pourquoi ne pas participer à l’une des régates organisées par le club pendant la saison d’été ?

Le long du canal d'Ille-et-Rance, seuls ou accompagnés, vous aurez la possibilité de découvrir le canal et son histoire, le fonctionnement des écluses, la faune et la flore, les particularités des villages traversés. La base nautique de Saint-Domineuc est située à proximité immédiate du canal d'Ille-et-Rance, dans un environnement remarquable. Des sorties en kayak encadrées à la journée sont possibles sur réservation. Et aussi des randonnées au "clair de lune" vous sont proposées en été. Quand le romantisme s'invite sur l'eau ! 

Arpentez nos circuits de randonnées pédestre, à vélos ou en VTT :