-A +A

L'eau douce

De la vallée de la Rance aux marais blancs

©aLamoureux -Saint-Suliac

Les paysages de Saint-Malo Baie du Mont-Saint-Michel regorgent de trésors cachés pour qui prend le temps de s’éloigner du littoral. La vallée de la Rance, les étangs de la forêt du Mesnil et les vastes étendues du marais blanc vous mèneront au bord de l’eau … douce cette fois-ci !

Contempler l’estuaire de la Rance

La vallée de la Rance est un espace protégé et une destination touristique à elle seule. Pour la découvrir pleinement et admirer le patrimoine historique de ses rives, offrez-vous une descente en bateau de Saint-Malo à Dinan. La Rance, ce fleuve côtier d’une centaine de kilomètres, prend sa source dans les Côtes-d’Armor pour se jeter dans la Manche.

Le village de Saint-Suliac

Situé sur la rive droite de la Rance, l’ancien village de pêcheur de Saint-Suliac est classé parmi les plus beaux villages de France. Vous serez charmé par son allure pittoresque. Ici, les filets de pêche s’accrochent aux façades des maisons de granit, blotties dans des rues si étroites qu’on les baptise les « ruettes ». L’église, son enclos et ses portails sont inscrits au titre des monuments historiques.

 

Les étangs de la forêt du Mesnil

Les deux réserves d’eau potable de Saint-Malo proviennent des étangs de Mireloup et de Beaufort. Ces deux étangs appartiennent au réseau de sites protégés (Natura 2000) à l'échelle européenne. Ils sont la réserve d'eau du territoire ! Leur préservation est nécessaire afin de sauvegarder les espèces et milieux présents dans le but d'assurer une eau de qualité pour les habitants comme pour les visiteurs. On y pratique la pêche en eau douce tout au long de l’année. À chaque plan d’eau sa spécialité : on pêche à la truite et au brochet sur l’étang de Mireloup tandis qu’à Beaufort la carpe est la reine du lac.

Les marcheurs se laisseront séduire par le circuit de Mireloup, une boucle de 18 kilomètres au départ de Le Tronchet. Il traverse la forêt du Mesnil et rejoint les deux étangs de Mireloup et de Beaufort.

Le plan d’eau de Mireloup

La commune de Le Tronchet est située à 25 kilomètres de Saint-Malo. Elle est traversée par un cours d'eau, le Meleuc. Ce ruisseau alimente trois étangs : l'étang des Lauriers, l'étang de l'abbatiale et l'étang de Mireloup. Ces derniers communiquent entre eux et représentent une surface de 29 hectares.

Pêcher sur l’étang de Beaufort

Un très bel étang de 33 hectares est situé sur la commune de Plerguer, au nord de Le Tronchet. Il dispose d’un beau cheptel de carpes avec des spécimens pouvant peser jusqu'à dix-huit kilos. La pêche se pratique de jour uniquement.

Les marais de la baie du Mont-Saint-Michel

Inscrits dans la baie du Mont-Saint-Michel, les marais de Dol sont l’une de ses principales composantes. Ils forment un paysage incomparable associant plusieurs structures paysagères comme le marais blanc et le marais noir. C'est également un espace protégé pour les habitats présents et aussi car de nombreuses espèces d'oiseaux y sont présentes. 

Le marais blanc

Il est un terrain plat qui affleure le niveau de la mer, né du retrait de l’océan : le marais blanc. Il tient sa couleur de la terre teintée par les alluvions marines de la tangue, un sable très calcaire fait de poussières de coquillages.

Le marais blanc souligne toute la baie du Mont-Saint-Michel. Partez en balade, le long des fossés et des biez pour observer la flore particulière du marais, caractérisée par des lignes de saules et de peupliers...

Le marais noir

Les marais noirs, plus confidentiels, sont nés sur les sols tourbeux qui ont été exploités. Ils présentent aujourd’hui de nombreux plans d’eau et d’importantes plantations de peupliers.

C’est en quelque sorte une partie « secrète » du marais car elle reste difficile d’accès. Vous pourrez retrouver ces paysages autour de Châteauneuf-d’Ille-et-Vilaine.

©Chateau-combourg

Le lac tranquille Combourg

Situé au pied du château de Combourg en Bretagne romantique, le lac tranquille est un plan d’eau de 22 hectares remémoré par l’illustre écrivain François-René de Chateaubriand, dans les Mémoires d’Outre-Tombe, comme suit : « Te souvient-il du lac Tranquille qu’effleurait l’hirondelle agile, du vent qui courbait le roseau mobile, et du soleil couchant sur l’eau, si beau ».

Depuis les berges, on peut profiter de très jolis points de vue sur le château et la petite cité de caractère qui se découpe en son flanc.

Une promenade aménagée vous permet de faire le tour du lac. Sur la rive nord, vous pourrez suivre le circuit Chateaubriand où onze pupitres vous guideront à travers la vie de l’écrivain. Vous pourrez également suivre le circuit littéraire qui vous plongera dans les écrits de grands auteurs romantiques et vous permettra en même temps de découvrir la faune et la flore du bord du lac.

La rigole de Boulet

Elle a été créée à l'époque Napoléonienne pour alimenter en eau le canal d'Ille-et-Rance en son bief le plus haut de partage des eaux, depuis l'étang de Boulet en Feins jusqu'à l'écluse de Villemorin en Guipel. Entièrement creusée de main d'homme de 1804 à 1832, elle serpente à travers la campagne de Dingé sur 14 de ses 17 kilomètres. 

Cette longue saignée a traversé le bocage et les zones humides, souvent en les fragmentant, et contraint le réseau des eaux naturelles à passer au-dessous, d'où les petits ouvrages d'art que sont les siphons, déversoirs et aqueducs, ainsi que les ponts et passerelles qui rétablissaient les circulations de surface. Les remblais et déblais nécessaires pour constituer les rives et les plantations successives d'alignements d'arbres en limite des berges, ont transformé cette longue coulée en un paysage particulier, intimiste, ombragé, qui est parvenu jusqu'à nous. 

Ce patrimoine construit, n'en est pas moins chargé d'une histoire multiforme : technique et hydrographique, liée au canal et au développement du 19ème siècle, témoignant ainsi de l'ingéniosité des systèmes d'entretien, histoire humaine et écologiste, histoire des gens qui l'ont construit et de ceux qui l'ont pratiqué, mémoire encore présente du rapport à l'eau dans ses multiples usages : adduction, drainage, lavoir, pêche et jeux, végétation abondante, faune et flore diversifiées.