-A +A

Produits locaux à la mode japonaise !

portrait_la_baroudeuse_culinaire.jpg

Maud, la Baroudeuse Culinaire

J’ai rendez vous avec Yasu, le chef du restaurant Otonali. Il m’a proposé de l’accompagner au marché pour choisir les produits qui seront à la carte de ce soir.

Je suis ... Une femme pleine de vie, polyvalente et baroudeuse ! 

/ Ma personnalité...
Passionnée, curieuse, gourmande, épicurienne ..
// J'aime...
Voyager, regarder, écouter, recevoir mes amis et leur cuisiner des petits plats...
// Mes péchés mignons…
Le chocolat, les glaces, le vin, les falafels … la liste est longue !   
// Et puis...
J'habite à Saint-Malo 

Maud la Baroudeuse culinaire 

J’ai rendez vous avec Yasu, le chef du restaurant Otonali

Il m’a proposé de l’accompagner au marché pour choisir les produits qui seront à la carte de ce soir.

Yasu est japonais, mais il est installé en France depuis de nombreuses années. Sa passion c’est la cuisine et dans son restaurant il n’utilise que des produits locaux qu’ils façonnent avec la délicatesse et la créativité de la gastronomie japonaise.

Il est 9 heures, je passe le chercher devant son restaurant rue de l’Orme Intra muros. Nous filons vers St Servan où a lieu le marché. J’aime particulièrement ce lieu où les producteurs locaux viennent proposer leurs produits récoltés ou pêchés la veille.
Les étales sont belles, composées uniquement de produits de saison, ça sent bon… bref, ça donne envie de cuisiner.

Sur la route nous échangeons avec Yazu.
Je suis ravie de faire sa connaissance et bavarde comme je suis, je le questionne avec beaucoup d’intérêt sur sa cuisine, sa vie malouine, ses passions...
Je suis d’autant plus motivée que je rentre d’un séjour au pays du soleil levant. Il me fait partager son attachement pour le terroir breton, sa région d’adoption source d’inspiration pour lui depuis de nombreuses années.
La nature environnante, la variété et la richesse de ses produits sont pour lui source de créativité dans sa cuisine.

Ce jour-là, Yasu propose sur sa carte du « Karaage » l’une des spécialités que le chef affectionne tout particulièrement, c’est un plat typiquement japonais, composé de morceaux croustillants de poulet mariné frit.
Il a donc commandé sa viande au « Volailles du Frémur » présent sur le marché. Le chef connait personnellement ce couple Franco-Japonais chez qui, il achète en direct. Et rapidement les échanges s’effectuent en japonais, ça y est, mon voyage a commencé.

Une fois nos paniers pleins, nous retournons à Otonali. Ce beau restaurant est tapissé d’un casier à vin en argile avec en toile de fond, une cuisine ouverte sur la salle ou Yasu travaille seul, tout en silence et en précision.

De la simplicité avant tout, c’est l’esprit du lieu à l’image des « izakaya » équivalent japonais du bistrot du coin. Il y a beaucoup d’amour dans ces assiettes à partager qui se nourrissent de la culture japonaise et française.
Le chef innove uniquement avec les produits de saison. Il transforme le poisson frais de la poissonnerie voisine « Guinemer » en de magnifiques sashimis. Il propose aussi des palourdes servies avec une sauce japonaise absolument exquise.
Sa cuisine guette le coeur, mais aussi l’âme du produit pour en révéler la subtilité et la saveur originelle du terroir.

Saint-Malo, cette éternelle ville de voyageurs, a su accueillir de nombreux ambassadeurs des cultures du monde.
Le chef du restaurant Otonali, en est un parfait exemple.

Vous connaissiez le sucré, le salé, l’amer, l’acide. Yasu vous fera découvrir le cinquième goût si cher aux japonais: l’Umami que l’on peut traduire par « goût savoureux ».

  • ©La Baroudeuse Culinaire - Restaurant Otonali
  • ©La Baroudeuse Culinaire - Restaurant Otonali
  • ©La Baroudeuse Culinaire - Restaurant Otonali
  • ©La Baroudeuse Culinaire - Restaurant Otonali