Mon expérience avec les VIP... Very Important Poissons !

img_5459.jpg

Cécile

"J’ai découvert l’envers du décor, j’ai appris les noms de certains pensionnaires, j’ai joué aux petits chimistes… une expérience complète qui m’a permis de voir le Grand Aquarium autrement !"

... en tant que soigneuse d’un jour au Grand Aquarium de Saint-Malo.

Accueillie par le sourire de Thomas, l’un des 5 soigneurs du Grand Aquarium, qui se sent ici comme un poisson dans l’eau, puis j’entre avec le groupe dans les coulisses, aujourd’hui nous sommes des VIP (Very Important Personnes) au pays des VIP (Very Important Poissons). LE privilège !

Première étape : la présentation de son lieu de travail principal, que nous appellerons ici l’envers du décor ! Dans l’envers du décor, il y a de l’eau. Jusque-là tout va bien, de l’eau dans un aquarium, logique ! On y trouve aussi des machines, qui filtrent l’eau et renouvellent l’air des aquariums. Il faut bien noter que l’air est primordial pour le bien-être des occupants autant que l’eau. Et pour reprendre un fameux slogan publicitaire : « De l’eau, de l’air, la vie ! »  

L'envers du décor

Dans l’envers du décor, il y a aussi les cuisines avec le planning de nourrissage pour tous les pensionnaires. Parce que les VIP ne vivent pas que d’amour (de leurs soigneurs et des visiteurs) et d’eau fraîche (procurée par ces machines), il faut bien les nourrir aussi ! Ici c’est un service 4 étoiles, chacun son régime, chacun son planning.
Pour finir la présentation de l’envers du décor, Thomas nous montre les salles de repos pour les poissons malades, qui servent aussi de nurseries pour les bébés VIP, tout choupi ! 

La scène principale & les Abysses

Retour sur la scène principale, là où les VIP présentent chaque jour un ballet à destination des visiteurs du Grand Aquarium. Spectacle en continu, avec leurs plus belles parures. En premier, les Abysses, l’endroit glagla !! Où voltigent les méduses Aurélie et autres petits et grands VIP. Thomas est chez lui, il nous présente les différents pensionnaires. Il explique son rituel du matin : vérifier tous les aquariums et s’assurer que tous les occupants vont bien. Aujourd’hui, j’ai le privilège de ne pas être qu’une spectatrice ! Thomas nous demande de bien observer les différentes espèces. Je me mets à sa place, et là je comprends vraiment ce qu’est le métier de soigneur.

Il nous demande d'observer spécifiquement les occupants de l'un des aquariums nous regardons avec attention et nous apercevons des petites taches blanches sur les poissons pommes de pin.  Évidemment nous ne l'aurions jamais remarqué si Thomas n’avait pas été là pour nous accompagner. Il nous rassure, en nous expliquant que ce n’est pas trop grave mais que son attention est portée sur ces poissons en ce moment. Et que bien entendu, comme nous les poissons peuvent être malades et que comme nous, on va au travail même avec un petit rhume ! « The Show must go on », ne l’oublions pas!

Un arrêt devant les crabes du Japon, pour admirer la beauté de leur carapace. Thomas nous apprend qu'en grandissant leur carapace devient trop petite. Ils s'en échappent en créant un trou dans celle-ci. Puis au fil du temps, une nouvelle carapace se forme à leur taille. Pour faire plus simple, ils grandissent et changent de vêtement… tout à fait comme nous quand on passe de la taille 8 ans au 12 ans ! Puis mon regard se porte sur un majestueux homard bleu, Monsieur le Homard, à qui il manque une pince … Tout le groupe a la même réaction que moi : « Oh non le pauvre ». Thomas nous explique que sa mue ne s’est pas bien passée. Et oui, il a attendu trop longtemps pour changer de costume et lors de sa mue, sa pince est restée coincée dans la manche. Il nous rassure tout de suite en nous expliquant que les pinces de homard repoussent ! Ouf ! Et là ma pensée a été : « humm une pince de homard avec un peu de mayonnaise ! ». Mais promis, je ne lui ai fait aucun mal.

Puis un autre aquarium avec trois petits requins, deux femelles et un mâle, le petit veinard me direz-vous !! Thomas nous demande à nouveau d’observer et nous remarquons que l’une des femelles a les nageoires très abimées, mais pourquoi donc ?! La pauvre n’est-elle pas heureuse dans ce ménage à trois ? Et bien non, c’est tout l’inverse, ça va super bien, l’accouplement chez les requins est assez violent et cette femelle est devenue une heureuse maman de 7 bébés requins ! C’était l’instant Carnet rose de cet article !
Un dernier coucou aux colocataires de ces requins, les barracudas. Évidemment nous ne parlons pas de Mister T de l’Agence Tous Risques, on les salue même s’ils n’ont pas souhaité d’interview !

La découverte continue et nous partons à la rencontre des limules. On repasse dans l'envers du décor où se trouve tout un système permettant de filtrer l’eau, d’enlever les bactéries, de passer cette eau aux filtres UV, pour un nettoyage en profondeur et la dernière étape, un système de remise à la bonne température. C'est ce système que nous retrouvons pour tous les bassins du grand aquarium, tous les pensionnaires sont logés à la même enseigne. Tous des VIP !

Les mers chaudes

Notre immersion continue dans les mers chaudes, et là il fait bien chaud ! Direction l’anneau des mers avec les gros pensionnaires du Grand Aquarium, les requins Taureau. Des grosses bêtes, qui se font prendre en respect par « Martine » la tortue et ses copines, ainsi que « Jojo » le mérou. Ici la hiérarchie n’est pas toujours celle qu’on pense ! Si l’un des requins ose prendre la nourriture de « Martine », elle sort ses petites dents ! D’ailleurs « Suzie », le requin nourrice se fait reprendre également, si elle ose se reposer dans l’endroit préféré de la tortue !
Deuxième arrêt, dans les mers chaudes, l’aquarium des hippocampes. Toute la famille est là au grand complet. Les futurs papas hippocampe gardent bien au chaud leur progéniture. Et oui messieurs, dans la famille Hippocampe, ce sont les papas qui sont « enceintes »… bel exemple d’égalité !

Retour dans l'envers du décor

Retour dans l'envers du décor, Thomas nous présente les différentes salles : la salle principale avec les machines de filtration, les salles de quarantaine chaudes et froides et les cuisines. Dans les salles de quarantaine, on retrouve plusieurs bébés d’espèces différentes, qui sont bien sagement en train de grandir. C'est également ici, que les soigneurs font leurs cultures. Plantes coraux et du plancton végétal et animal. Cette culture va permettre de nourrir certains pensionnaires du Grand Aquarium. Autre point important du métier de soigneur c'est de bien vérifier la qualité de l'eau des aquariums. Nous allons donc jouer au petit chimiste et faire des tests pour s'assurer que tout est en ordre.

Le nourrissage

Vient ensuite la préparation de la nourriture ; on coupe des pommes, on va chercher du plancton animal et aussi des crevettes… sans oublier des vitamines pour que tout le monde se sente au top de sa forme ! Aujourd’hui, le programme de nourrissage c’est le plancton animal, les hippocampes, les limules et pour finir par les cousins des piranhas et leurs colocataires : les tortues.
On commence par les plus petits, avec le plancton végétal on nourrit le plancton animal, avec le plancton animal on nourrit les hippocampes. C’est beau, le cercle de la vie !
Je prends soin de vérifier que tout le monde mange. Il ne faut oublier personne ! Les hippocampes sont petits mais ils mangent trois fois par jour ! Contrairement aux requins qui eux ne mangent que deux fois par semaine ! Et oui, ce ne sont pas les plus gros qui mangent le plus. Bon après, je me dis que la taille de la nourriture n’est pas la même non plus, évidemment !
Ensuite je prends les crevettes, que nous avions préparées et à l'aide d'une longue tige je donne la becquée aux limules. Expérience de nourrissage individuel qui permet de se rapprocher de l’animal, c'est vraiment autre chose que de juste mettre la nourriture dans le bassin là on donne à chaque limule, une crevette. On prend le temps de vivre le moment, de laisser la limule attraper la crevette.

Ma séance de nourrissage se termine dans la partie mangrove de l’aquarium, c’est là que nous donnons des pommes aux cousins des piranhas parce que contrairement à leurs cousins, eux sont végétariens ! Je m'arrête pour observer une tortue croquer à pleine bouche sa pomme. Lorsqu’elle s’aperçoit que je l’observe, elle s’arrête de manger… Oups ! Je l’ai dérangée pendant son repas. Quel bonheur de pouvoir observer de près, ces VIP.
L’expérience se termine par le bassin tactile, un rapide coucou aux coquilles Saint-Jacques, qui tentent de nous arroser pour cause de dérangement et il est déjà temps de dire au revoir !

Clap de fin ! 

Un grand merci à Thomas qui lui aussi nous remercie et là, plaisir suprême, nous donne un diplôme ! Grand honneur, nous devenons des soigneurs d’un jour. Grâce à cette expérience, on est sensibilisé, impliqué ! A présent, je vais admirer le ballet des VIP (Very Important Poissons) tout en réalisant l’importance et l’engagement du métier de soigneur.

Au revoir, les VIP ! Continuez votre ballet, et faites rêver les petits et les grands !

  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_thomas_-_blog.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_aquarium_-_blog.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_blog.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_chimie_-_blog.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_envers_decor_-_blog_2.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_envers_decors_-_blog.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_limules_-_blog.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_machines_-_blog.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-_martine_la_tortue_-_blog.jpg
  • csmbmsm_-_soigneur_au_grand_aquarium_-suzie_et_jojo_-_blog.jpg